L'HISTOIRE 

Château Cantenac est né un beau jour de 1870 sur le lieu-dit « Cantenac ». Ancré sur promontoire de graves et d’argile, ce lieu-dit est accueillant ! L’origine du mot "Cantenac" le confirme, puisqu’il signifie « enchanté, charmant ». Quels jolis termes pour un Grand Cru !

Château Cantenac est décrit comme « l’avant-garde des coteaux St Emilionais» et cité comme « 2nd Cru » dans les Editions Ferêt de 1898. 

La famille Despujol qui est à l’origine de la création de la propriété en 1870, étaient aussi propriétaires du Château Nenin (Pomerol) et Château La Gomerie (St Emilion) à cette même époque. En 1933, ils  transmettent les clés du domaine à M. Ernest Marache (commerçant en fruits & légumes de la capitale, né dans la Nièvre) qui en prendra soin pendant 4 millésimes.

C'est ainsi qu'en 1937, Albert Brunot prend la suite de cette belle propriété. Bien que prédestiné à l’enseignement, il choisit de suivre les pas de son père, Jean Baptiste Brunot ; Originaire de Corrèze, il fut le pionnier de la famille à s’investir dans le commerce puis la production de vins fins à St Emilion au Château l’Hermitage de Mazerat dans les années 20. 

Albert Brunot se lance plus tard dans l’aventure du Château Tour de Grenet (Lussac) en 1970, un grand millésime. La Tour, le Moulin et le Vignoble sont solidement campés sur un vaste plateau calcaire produisant des vins de grande qualité. 

Depuis, Jean Baptiste Brunot et Nicole Roskam-Brunot se sont succédés au Château Cantenac. Aujourd’hui, Nicole Roskam-Brunot et ses Fils assurent la pérennité de cette passion familiale au Château Cantenac et Moulin de Grenet.